Valmalle

20160117-161406
Les origines de Valmalle

Appelé Saint-Paul des Monts-Calmels, Saint Paul se voit accoler le nom de Valmalle pour devenir Saint Paul et Valmalle au début du XVIIIe siècle en 1711. On a attribué à ce nom une réputation maléfique : Valmalle, vallon maudit, ce qui porte ombrage à ce site fort prisé des promeneurs et des chasseurs. Il semblerait que ce nom tire son origine de son accès difficile, en effet, on n’y accédait que par un sentier muletier.

Longtemps Saint Paul ne fut qu’un relais sur la route royale de Montpellier à Lodève : un village étape.

Les grands travaux entrepris sur cette route avec la construction du Pont de la Tinasse sur le Coulazou vers 1780 semblent avoir donné de l’importance au village qui s’agrandit aux dépens de Valmalle.