Patrimoine

Continuez et vous pourrez découvrir le patrimoine St Paulais.

 

 

La Croix de la Gardie

photo croix de la gardie

 

 

…située au sud de notre commune et remplacée récemment, a été érigée par des scouts belges réfugiés à Saint Paul et Valmalle pendant la guerre. En allant travailler à la vigne, ils avaient apporté leur contribution aux Saint Paulais qui les avaient accueillis.

Pour découvrir cette croix, rendez-vous, dans le chapitre : Randonnées à Saint Paul.

 

 

La Stenbergia Colchiciflora

photo-stenbergia-colchiciflora.jpg

 

Cette plante, rare dans notre garrigue, protégée au niveau national, fait partie de la famille des Amaryllidacées. Elle peut atteindre 2 à 10 centimètres.

Sa fleur se présente en forme d’entonnoir de couleur jaune. Elle pousse dans un sol sec, caillouteux et préfère une exposition ensoleillée sa durée de vie est très courte. Si vous la découvrez, laissez-la dans son milieu naturel !!!!


 

Le Chêne de Vedas

photo-che-cc-82ne-de-vedas.JPG

Les chênes pubescents, abondants autrefois, ont peu à peu disparu. Il en existe un remarquable sur notre territoire.

Vous pouvez découvrir ce magnifique chêne lors de vos promenades en garrigue à la limite de la commune de Murviel les Montpellier. On peut aussi y accéder en voiture :

A la sortie de Saint Paul vers Montpellier prendre la nationale :

– direction Bel Air, puis direction Murviel les Montpellier, ensuite prendre la premières route goudronnée à droite (la suivre sur à peu près un kilomètre avant de découvrir ce chêne)

Pour les journées du patrimoine de septembre 2015, une exposition sur cet arbre majestueux, qu’on dit quatre fois centenaire, s’est tenu à l’atelier « Martin Burniston ».

 

 

Le Coulazou

Rivière de 28,8 kilomètres de longueur qui prend sa source sur la commune de La Boissière et se jette dans la Mosson, sous l’oppidum de La Roque. La rivière est quasiment à sec pendant plusieurs mois de l’année sauf en période d’épisodes orageux où elle peut se transformer en torrent, comme disent les autochtones « Le Coulazou est ridicule tant qu’il n’est pas dangereux ».

Lors de vos promenades, sortie Gignac derrière la cave coopérative, prendre le chemin de la Tour d’Arthus et continuer dans la campagne ; au bout de 700 mètres vous découvrirez cette rivière et assis à l’ombre des platanes vous profiterez de la quiétude du lieu, qui devient animé le jour de la fête du village au mois de juin, car c’est là que les Riboutaïres se réunissent pour clôturer, en chantant et dansant, trois jours de réjouissance. En vous approchant des berges vous apercevrez aussi les vestiges de bassins où les femmes devaient aller faire la lessive dans un temps lointain.

photo-coulazou-3

 

L’Eglise

Eglise

 

 

L’église actuelle a été construite sur l’emplacement d’une plus ancienne dans les années 1840 et achevée en 1848 par la pose du clocher.

 

 

 

Lavoir communal

Situé entre le chemin de Valmalle et le chemin de la Grande Fontaine, nous apercevons le lavoir communal restauré en 2011 par la Communauté de Communes Vallée de l’Hérault.

Constitué de deux bassins : l’un en aval pour battre et décrasser le linge, l’autre en amont pour le rincer, ce lavoir est alimenté par un petit ruisseau qui chemine entre les parcelles situées en amont avant de traverser le tunnel creusé sous le terre-plein de l’ancienne voie de chemin de fer.

Ses parois sont constituées de gros blocs de pierre taillés et liaisonnés par des agrafes métalliques. Un système de vannes permet la vidange et le nettoyage des bassins.

le-lavoir